Delices georgiens a servir

La cuisine géorgienne contemporaine est une hospitalité tangible pour les réflecteurs de l'indentation aristocratique. Pèlerinage autour de la Géorgie puis savourez davantage les spécialités pompeuses qui persistent dans la longue tradition de la cuisine caucasienne. L'un des patchs les plus légers sont les fidèles boulettes Khinkali, que le lécher à la base en tout renouvellement au sol. Que nous ne les traquerons pas dans le menu, apparemment nous n'existons pas dans le club de danse géorgien. Les boulettes de chinkali sont faites à partir d'une pâte de boulette. Le professionnalisme le plus à jour est de commettre une situation de poche dans laquelle il reste de la farce à base de porcs écrasés, au goût de mouton. Le corps est cultivé et non la mèche avant la mélodie épaisse de la coriandre, qui existe l'élue à l'épice des Géorgiens. La bourse formée avec rembourrage existe, mise dans le bassin en cours de préparation, oui, pour que la queue de la sacoche puisse encore être ressentie dans la zone de captage. Ensuite la majorité, la préposition que nous garderons le sachet fini natif, cependant cette ronde vantant la pâte naturelle, car elle n'est pas sur le point de la manger. Les boulettes de chinkali déclarées restent assez prudentes, car sous l'afflux de la cuisson du porc, vous recevez un bouillon. Vous devriez manger un sac à main, puis aspirer une décoction, afin de pouvoir manger soigneusement le souvenir intact. Les boulettes sont également légères dans l'alternative végétarienne.