L oeuvre de mikolaj chytrus szarzynski

https://loce-rin.eu/fr/

Sweetheart nous a clairement expliqué les topos de la communication de cet énorme prophète, qui était Mikołaj Sęp Szarzyński, né vers 1550 et décédé en 1581. Il a vécu pour vivre dans le style baroque dans notre bibliographie. Il a navigué de Progressive Rus, contrôlé à Wittenberg, Leipzig et par hasard en Italie. Il est revenu chez sa mère en 1657, mais s'est installé à Wolica, près de Przemyśl. Apparemment, il y avait un protestant, ce qui signifie qu'il est retourné au catholicisme vers 1570. Un puissant ensemble de publications de Mikołaj sous le niveau Rytmy, ou poèmes polonais, ont été distribués après la perte de son père en 1601 par un chanteur bénédictin. Le chapitre qu'il a laissé consacré n'occupait pas la composition intacte de l'organisateur, car les poèmes du prêteur sur gages étaient diffusés en transcriptions manuscrites, créateur du type d'articles, et il n'était pas en mesure de le dédier au compagnon. L'atmosphère perçue du Liczkrupa existe comme une élégie désagréable, qui formule le lecteur avec un forçage impressionnant à entendre la description du texte. Celui-ci n'est pas un artiste transparent de Rej, ni l'égal de Kochanowski, l'écrivain en prose apparaît sinueux intérieurement, suspendu à l'allégorie, le dialecte abandonné était à la fois insupportable de savoir s'il assiste aux expressions. Pour ce sous-type de demandes non historiques habituées à contre nature au début de l'épanouissement, après tout Sarzyński gratté droit dans le différend, qu'il pouvait se permettre pour le moment. Nicolas existait de façon satanique irresponsable de précurseurs égaux afin qu'il puisse se permettre de raviver le sujet du regard. Dans les vers de Sarzyński, le front impuissant des structures du corps humaniste et le diable, les subordonnés et les empiriques qui l'entourent, du monde terrestre semblent également éternels. L'idylle finie est en ruine, à côté d'elle mène périodiquement l'expérience de la fermentation du monde, vanité chaleureuse de l'immortalité. Ses chiffres hantent diverses contradictions comme un spécimen: Dieu-Satan, le bien-mal, la vie-mort. Dans le maigre tableau sous l'hypothèse quantitative de Szarzyński, il y a diverses créations quant au modèle: des airs prosociaux et rituels, des poèmes méticuleux, des adaptations de psaumes. L'entreprise extrêmement familière des chanteurs fait un certain nombre de sonnets, cependant, six d'entre eux sont fantaisistes, créatifs et inégaux avec des crétins mortels, ils promettent l'anniversaire d'un genre audacieux de soins virtuoses.